Biographie

CATHERINE CONTOUR
Contour ? taquine le critique Gérard Mayen, c’est absolument l’inverse ! On a rarement traversé une expérience qui se refuse à poser ses limites, ses bornes et ses repères, avec autant d’obstination allègre, de fantaisie poreuse, de science disponible.

 

née à Paris, vit près de Grenoble, travaille où ses projets l'entraînent.

 
NOTE SUR LE TRAVAIL
Avec une double formation en arts visuels à l’ENSAD-Ecole nationale supérieure des arts-décoratifs de Paris (scénographie) et en danse contemporaine dans de nombreux contextes, son parcours est ponctué de rencontres déterminantes : Carolyn Carlson, Lucinda Childs, Jacques Patarozzi, François Verret, Simone Forti, Lisa Nelson, Steve Paxton, Claude Régy, Jean-Paul Thibeau, Laurence Louppe, Zhou Jing Hong, Jean Becchio, François Deck. Les pratiques énergétiques sont très présentes dans son approche du corps et du mouvement ainsi que l'utilisation de l'hypnose depuis 2000. Elle en explore les possibilités artistiques et conçoit, à partir de la technique hypnotique, un outil spécifique pour la création.

 

Artiste à la démarche singulière, elle travaille en complicité avec d’autres artistes par regroupements temporaires et souples au sein de l’association KOB, dont elle assure la direction artistique depuis 1988. À l’image du projet emblématique Chambre–étapes chorégraphiques en chambres d’hôtels, elle met en place une méthodologie à partir de laquelle elle questionne l’évidence des codes qui régissent la représentation pour mieux s'en affranchir et expérimenter.

Son travail d'artiste-exploratrice se conçoit comme une recherche en mouvement, faite d'hypothèses plus que de principes. Le processus rencontre le public à travers des formes variées conçues pour des lieux et enrichies de croisements avec le son, le graphisme, le design, la céramique, l'hypnose ericksonienne, le jardin et le paysage : spectacle, conférence-performance, installation, dispositifs d’expérimentation, séminaire, film, photographie, publication, création radiophonique... La pratique du collectage lui permet de constituer, au fil du temps, un vaste corpus de matériaux (gestes, images, sons, paroles, objets) ainsi qu'une panoplie, dans lesquels elle puise en fonction des projets selon un principe de recyclage et d'hybridation.  

Ses propositions sont des invitations à partager des expériences esthétiques lors de moments de co-habitation dans des lieux dont les usages s’inventent sans cesse. Chaque pièce, unique, inclut un témoin dont la présence et le témoignage activent le processus de création. Elle défend la notion de spectacle en responsabilité partagée et l'idée de co-création. Ces dernières années, elle développe des formes particulières de rendez-vous publics : les Plages. Le promeneur-visiteur-spectateur-auditeur-joueur y acquiert le statut de baigneur, accompagné par Catherine Contour en artiste-plagiste avec la complicité de nageurs, artistes et chercheurs. Ils se glissent ensemble dans une expérience esthétique intime et collective, avec et pour le lieu.

 

Elle développe une conception de l’improvisation où humour à froid, jeu et détournement se conjuguent avec délicatesse, de l’infime à l’excès jubilatoire. Elle instille le goût d’une liberté d’invention -fabrication de figures, de danses, de rôles, de bribes de fictions, de chansons, d’images, de mondes-.
 Son « burlesque conceptuel » (Christophe Wavelet a souligné la dimension rabelaisienne des autoportraits) prend appui sur une approche extrême-orientale du corps basée sur des pratiques énergétiques et se nourrit d’influences d’artistes de la Post-modern Dance, du Dadaïsme et de Fluxus.
Habiter, observer, rencontrer, butiner et jardiner sont des activités indissociables de cette démarche. 

 

Elle répond aux invitations d’autres artistes tels que Frédéric Lormeau, Jean-Paul Thibeau, Loïc Touzé ou Jennifer Lacey et invente avec eux des modes de collaboration. Son choix d’un art responsable et engagé s’accompagne d’une mise en question de son statut d’artiste.

 

La question de la pédagogie en art la passionne, tout particulièrement à travers la question des dispositifs et des outils. Elle intervient dans de nombreux contextes de transmission. Sa recherche sur l'outil hypnotique pour la création l'amène à concevoir différents modes de transmission dont une formation adaptée aux lieux d’enseignement supérieur en art (Ecoles supérieures d'arts de Grenoble, Aix-en-Provence, Mulhouse, Genève..., le programme Transforme à la Fondation Royaumont, au CNDC-Centre national de danse contemporaine d'Angers, à l'ENSAD-Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, au Centre méditerranéen de Littérature Orale).

En 2010, elle bénéficie d'une bourse du Centre National de la Danse pour sa recherche sur L'outil hypnotique pour la création, la transmission et l'enseignement en danse. Dans le même temps, elle élabore le projet d’un laboratoire nomade intitulé Cultiver l'art du repos.

 

Après la création L'art du repos au bout du plongeoir pour la Biennale de Rennes Ce qui vient 2010 et un solo pour Jean-Paul Thibeau au CAPC/Bordeaux, elle poursuit la série des Autoportraits en dialogue avec des lieux avec Autoportrait aux Bois des Moutiers alliant travail chorégraphique, photographique et filmique.

 

En 2012, elle prolonge le travail entrepris dans le cadre de la bourse du Centre National de la Danse et crée des Pièces d'hypnose à la Gaîté Lyrique à Paris pour "2062, aller-retour vers le futur" (une Cabine d'hypnose, une installation, une série de rendez-vous individuels et en petits groupes, une conférence avec l'historienne de l'art Céline Eidenbenz sur l'hypnose et l'art, une table ronde sur le temps de l'hypnose), Emu - danses avec hypnose au Centre Chorégraphique National de Grenoble, Une plage au Pont-de-Claix (avec l'Amphithéâtre de Pont-de-Claix et le Centre chorégraphique de Grenoble) et Une Plage à Royaumont (avec la Fondation Royaumont).

 

En 2013, elle développe l'outil hypnotique pour la création à travers diférentes formes de transmission dont un accompagnement individuel spécifique et crée de nouvelles Pièces d'hypnose : Séances - Pièces pour espaces de projection (salle de projection du Silencio/Paris), La promenade au jardin (Auditorium du Louvre), Ré-volte pour Laurence Louppe (Cratère/Alès), Pièces d'hypnose chez Felipe Ribon (Institut néerlandais-Designer's Days) : fruit d'une collaboration basée sur un accompagnement et une transmission de l'outil hypnotique pour la conception d'objets domestiques reliés à l'hypnose.

 

Elle mène actuellement un projet en 3 actes pour le site de Lamelouze dans la vallée du Galeizon en Cévennes avec le graphiste Pierre Di Sciullo : un protocole chorégraphique pour une Danse de la pleine lune, l'installation de Bols à texte dans le site et la création du plus petit jardin municipal qui prend la forme d'une création radiophonique intitulée Un jardin suspendu à Lamelouze (1ère diffusion sur Radio Grille Ouverte le 8 octobre 2016 à 14h.

 

En résidence à la Cité de la Céramique à Sèvres depuis 2012, elle travaille sur l'objet bol et tout particulièrement l'emblématique bol-sein en lien avec les rituels de préparation du thé, les maisons de thé et les jardins japonais. Elle est lauréate du programme Hors les Murs de l'Institut français pour un séjour au Japon en 2014.

Elle conçoit un cycle Danses augmentées pour la Gaîté Lyrique, une création en 10 mouvements ou Plongées, qui se déroule d'octobre 2013 à juillet 2014 au rythme d'un rendez-vous mensuel.

 

 

GÉOGRAPHIE
Paris 15e  lieu de naissance
Bois-d’Arcy (78)  enfance à proximité des jardins du château de Versailles, de Marly, du désert de Retz, des forêts historiques de Rambouillet, Marly, Saint-Germain-en-Laye…
Paris 14e/Paris 5e  études.
Paris 4e/Paris 11e  installation + nomadisme lié aux créations avec des étapes marquantes
en Bretagne et à Bucarest/Roumanie.
Picardie/Paris 11e (entre Soissons et Laon – le Chemin des Dames – la Thiérache)
Installation entre Paris et la Picardie : découverte de la politique culturelle sur un territoire.
Maroc, Algérie, Népal  marches.
New-York  séjour important – rencontre avec des artistes improvisateurs et approfondissement des connaissances en release technique (danse).
Bordeaux  artiste-associée au TNT
Grenoble   installation (Chartreuse) + nomadisme avec des étapes marquantes à Rennes, Blois, Dijon, Pau, Montpellier, Bourg-en-Bresse, Belfort.
Kyoto/Japon  séjours importants – principalement sur les relations corps-espace, le rapport à l’objet et le jardin.

Inde  nouvelles approches du corps et de l'espace.

Varangeville-sur-mer  La Mecque des jardins et un repère de passionnés!

Diois, Bretagne, Cévennes, Grenoble, Royaumont, Paris... ports d'accueil pour Cultiver l'art du repos.

 

 

CHRONOLOGIE
1977  grâce à son professeur de philosophie Daniel Soutif, découvre simultanément la musique contemporaine, la vitesse en moto et les jardins du château de Versailles.
1983  à l’ENSAD, Yves Tissier éclaire et alimente sa passion pour les demeures et les jardins.
1985  fonde l’association Ecce Voce avec Anastase Cook pour réaliser des Opéras obtus et collabore régulièrement avec des metteurs en scène de théâtre (Marc François, Michel Cerda, Chantal Morel…)
1988  fonde l’association KOB et choisit de fonctionner par regroupements temporaires et souples d’artistes collaborateurs en fonction des projets.
1990  engage sa pratique d’autoportrait chorégraphique, processus de fabrique du corps qui englobe la scène de sa représentation, les activités qu’il génère et jusqu’aux traces qu’il produit.
1996  un séjour à New-York marque un changement profond dans sa démarche. À son retour, elle initie Chambre -étapes chorégraphiques en chambres d’hôtels-, work-in-progress itinérant avec Alain Buffard, Christine Burgos, Véronique Favarel , Olivier Gelpe, Emmanuelle Huynh, Latifa Laâbissi, Benoît Lachambre, Jennifer Lacey, Julie Nioche, Rachid Ouramdane, Christian Rizzo (1997-2001) avec une étape-résidence au Japon (Kyoto, 1999-2000) aidée par l’Institut Français de Kyoto, la ville de Grenoble et l’AFAA.
2000-2002  artiste associée au TNT à Bordeaux, elle engage le chantier Très très bien sur les rapports corps-sons-architectures-matières-objets, les plate-formes d’expérimentation et N° 0 un espace nomade de production et de diffusion de choses sous forme de publications.
2002  victime d’un très grave accident de la route, coincée sous son véhicule au fond d’un ravin en plein hiver, elle expérimente l’usage du Qi-Gong et de l’auto-hypnose comme moyens de survie. Elle perd totalement la sensibilité et la motricité de son bras gauche pendant 5 mois, les retrouve à l’issue d’un patient et enrichissant travail de rééducation. Son intérêt persistant pour la notion d’horizontalité oriente les projets à venir et une pratique de sieste courte qu’elle enseigne.
Elle entreprend une formation en hypnose ericksonienne (AFHYP).
2003  début de l’aventure chorégraphique Corps-Jardins-Paysages aux nombreux épisodes dont
Peut-être/Dijon (03-05), Fabrique 2/Grenoble (01-05), Autoportrait aux Jardins de Barbirey/2003, première création dans un jardin suivi de Autoportrait à Ajaccio/2003, Autoportrait à Degrés/2006, Autoportrait à Castries/2006 (installation et performances) et de l’Atelier de Création Radiophonique, France Culture Courances – carte du Tendre peut-être (11-09-05).
2006-07  moment charnière où, avec Feuilleton ­­– en épisodes – Super Production Chorégraphique à Poils, elle se lance un triple défi :
• Questionner les règles du jeu de la production chorégraphique (projections, attentes implicites des partenaires, jeux d’influence, malentendus…) et expérimenter une stratégie de diversion en partant de l’idée qu’un projet peut en cacher un autre. Les épisodes, entendus comme des suites, sont en réalités ce qui précède. L’épisode N° 1 à Blois devient le point d’achèvement d’un projet qui s’est développé à travers ses Bande-Annonces et le N° 0 créés lors de résidences aux Centres Chorégraphiques Nationaux de Grenoble, de Franche-Comté à Belfort, de Montpellier, Languedoc-Roussillon, à l’Espace Gantner, à Arbecey, Jura avec le soutien de la DRAC Rhône-Alpes, du Conseil Général de l’Isère, de la ville de Grenoble et de l’Adami.
• Expérimenter de nouvelles modalités de travail avec les artistes invités et l’usage de l’outil hypnotique en lien direct avec le processus d’improvisation.
• Apporter dans une grande salle de spectacle, une Scène Nationale, le fruit d’une expérience sur la notion de relation avec le spectateur, engagée à partir Chambre.
2007  Mushi-Kiki – performance, installation et dispositif – dans le Pavillon du Musée de l’Objet de Blois dans le cadre du Festival Les Eclectiques à l’issue d’une résidence dans la Réserve Naturelle de Grand Pierre et Vitain en partenariat avec l’école d’art, l’école du paysage et le lycée horticole et Feuilleton-épisode N° 1 offrent l’occasion d’un véritable projet à l’échelle d’une ville et d’un territoire, construit à partir du projet artistique et en lien étroit avec lui.
2008  avec Autoportrait en mouvement au Jardin d’Hébert, 2008 – danses et météores – création chorégraphique et installation dans le jardin du musée Hébert à La Tronche pour le week-end Rendez-vous aux jardins, ministère de la Culture, avec le soutien du Conseil Général de l’Isère et Une Plage au château de La Roche-Guyon dans le cadre du Festival Off Limits 2, elle élargit encore la palette de son travail in-situ. Plagiste, elle accueille des baigneurs toute une journée à de multiples déplacements.

Ainsi né le concept de "Plage": mode d’habitation éphémère sur une plage de temps scénarisée où les spectateurs, transformés en baigneurs, sont invités à suivre un chemin parsemé d'objets chorégraphiques, sonores et plastiques.
2009  les activités artistiques recouvrent la création du site internet maisoncontour, l’élaboration d’un projet de lieu, les sessions de transmission de l’outil hypnotique dont l’Art du repos du 1er mai.
2010  voit se développer les sessions de transmission de l’outil hypnotique pour la création artistique (école supérieure d’art d’Aix-en-Provence, Transforme-Fondation Royaumont).
2010-11  création du triptyque L’art du repos au bout du plongeoir à Rennes composé d'un dispositif au Couvent des Jacobins et de deux Plages: Une Plage au Centre de Relation Clients de Canal+ et Une Plage au manoir de Tizé (avec l’association Au bout du plongeoir et la Biennale d’art contemporain de Rennes), la suite de Autoportrait aux Bois des Moutiers et la mise en oeuvre de Bol.

2011-12  collaborations avec les artistes Frédéric Lormeau (Dijon) et Jean-Paul Thibeau (Bordeaux/CAPC) pour une performance en auto-hypnose et pour un travail sur la mémoire et le corps envisagé comme archive vivante à explorer en stimulant le dévelopement du processus hypnotique en hypnose.

Obtention d'une bourse de recherche Ministère de la Culture/Centre National de la Danse pour "L'outil hypnotique pour la création, l'enseignement et la transmission en danse" (avec Céline Eidenbenz, historienne de l'art et des médecins et chercheurs : Jean Becchio, Bruno Suarez).

Séminaires, stages, ateliers autour de la question posée en actes : Cultiver l'art du repos et transmission de l'outil hypnotique pour la création artistique (Transforme/Royaumont, CNDC/Angers, ENSAD/Paris).

Pièces d'hypnose à la Gaîté Lyrique à Paris pour "2062, aller-retour vers le futur" (une Cabine d'hypnose, une installation, une série de rendez-vous individuels et en petits groupes, une conférence avec l'historienne de l'art Céline Eidenbenz sur l'hypnose et l'art, une table ronde sur le temps de l'hypnose),

Résidences et création de Une Plage à la Fondation Royaumont (près de Paris), Une Plage au Pont-de-Claix (près de Grenoble), Emu - danses avec hypnose au Centre Chorégraphique National de Grenoble et La Dorsale de la grande danseuse - Protocole chorégraphique pour une danse de la pleine lune à Lamelouze (Cévennes).

2012-13  résidence à la Cité de la Céramique à Sèvres pour un travail sur le bol et tout particulièrement l'emblématique bol-sein.

Pièces d'hypnose : Séances - Pièces pour espaces de projection (salle de projection du Silencio/Paris), La promenade au jardin (Auditorium du Louvre), Ré-volte pour Laurence Louppe (Cratère/Alès), Pièces d'hypnose chez Felipe Ribon (Institut néerlandais-Designer's Days).

1er acte de la création en 3 actes pour le site de Lamelouze dans la vallée du Galeizon en Cévennes avec le graphiste Pierre Di Sciullo : 1. Protocole chorégraphique pour une Danse de la pleine lune, 2. Installation de Bols à texte dans le site et 3. Création du plus petit jardin municipal (accompagné d'une création radiophonique).

Travail de recherche sur l'outil hypnotique pour la création et transmission dans différents contextes, de manière individuelle et collective.

2013-14  Je t'attends demain - Une Plage pour Picabia au musée bibliothèque PAB à Alès dans le cadre de l'exposition Picabia, pionnier de l'art moderne.

Suite de la résidence à la Cité de la céramique et lauréate du programme Hors les murs de l'Institut français pour un séjour au Japon en 2014.

Création de Plongées à la Gaîté Lyrique/Paris en 10 rendez-vous d'octobre 2013 à juillet 2014 avec la publication d'un Kit de PLongée et la réalisation de plusieurs films avec Mathieu Bouvier dont Plongées.

 

 

 

ARTISTES PARTENAIRES/PARTENAIRES
Loup Abramovici, Samuel Agard, Catherine Arresteilles, Oscar Barda, Christophe Batifoulier, Marion Bae, Jean Becchio, Fabienne Berriau, Mireille Berton, Marie Bissières, Philippe Bissières, Emmanuelle Bloy, Carole Bodin, Frédéric Bonnemaison, Mathieu Bouvier, Chantal Briquet, Jean-baptiste Bruant, Hervé Brunon, Alain Buffard, Anne Burgeot, Christine Burgos, Solenn Camus, Loren Capelli, Elodie Carre, Fabrizzio Cassol, Vincent Cavaroc, Isabelle Célestin-Lhôpiteau, Michel Cerda, Eric Chevance, Dominique Chrétien, Isabel Claus, Yann Cojan, Lambert Colson, Anastase Cook, Gilles Coronado, Jocelyn Cottencin, Manuel Coursin, Matalie Crasset, Agnès Dahan, Alexandre da Silva, François Deck, Jérôme Delormas, Goliath Dyèvre, Céline Eidenbenz, Hélène d’Herve, Catherine di Sciullo, Pierre di Sciullo, Bernard Dutheil, Céline Eidenbenz, Dominique Fabrègue, Gaby Farage, Véronique Favarel, Christophe Fiat, Simone Forti, Marc François, Larys Frogier, Audrey Gaisan Doncel, Didier Galas, Olivier Gelpe, Pierre Giner, Alain Goulesque, Myriam Gourfink, Catherine Grisard, Emmanuelle Huynh, Christine Jouve, Isabelle Kraiser, Latifa Laabissi, Benoît Lachambre, Jennifer Lacey, Marc Laurette, Marcella Lista, Frédéric Lormeau, Laurence Louppe, Jean-françois Maniglier, Alain Michard, Alexandra Midal, Chantal Morel, Inès Moreno, Kaye Mortley, Monique Mosser, Seiji Murayama, Patrick Najean, Julie Nioche, Frédéric Nogray, Guillaume Orti, Dominique Orvoine, Rachid Ouramdane, MArie Papon, Julie Perrin, Mickaël Phelippeau, Alexia Philippon, Laurent Pichaud, Patrick Pineau, Mathias Poisson, Marianne Pousseur, Sabine Prokhoris, Ninon Prouteau-Steinhauser, Philippe Rahm, Felipe Ribon, Christian Rizzo, Marie Roche, Clara Rousseau, Pascal Rousseau, Nina Santès, Géraldine Schmitt, Bruno Suarez, Alice Schÿler Mallet, Jean-marc Segalen, Bachir Soussi Chiadmi, Ghédalia Tazartes, Frédéric Teschner, Jean-paul Thibeau, Hervé Thoby, Virginie Thomas, Daniel Tosi, Loïc Touzé, Sylvaine Van Den Esch, Martin Verdet, Annabel Vergne, Astrid Verspieren, Laurent Vinauger, Nathalie Viot, David Wampach.

 

 

LIEUX ET INSTITUTIONS PARTENAIRES
ADAMI, AFAA, Amphithéâtre de Pont-de-Claix, Arcadi, Association Orange bleue, Association Sentiers, Association Vialuni /Ajaccio, Ateliers de la Manufacture/Bordeaux, Atelier Synapse/Rueil-Malmaison, Atheneum/Dijon, Au bout du plongeoir/Tizé, Auditorium du Louvre, Auditorium/Quimper, Biennale d'art contemporain de Rennes, Biennale Le temps d’une Marée/Dieppe, Les Carnets du Paysage, CAPC/Bordeaux, Centre d’art de Kerguéhennec, Centre d’art La Criée/Rennes, Centres Chorégraphiques Nationaux de Franche, Comté à Belfort / Grenoble / Montpellier – Languedoc Roussillon / Rennes – Bretagne, Centre Pompidou Paris/Spectacles vivants, Centre Pompidou/Metz, Centre National de la Danse, Chapelle de la Salpêtrière/Paris, Chapelle des Pénitents Blancs/Avignon, Cité de la céramique à Sèvres, le 102/Grenoble, Comité Départemental de Protection de la Nature et de l’Environnement/Réserve Naturelle de Grand, Pierre et Vitain, Compagnie IDA/Mark Tompkins-Arbecey, Conseils Généraux de l’Isère, de l’Aisne, de la Gironde, Conseils Régionaux de Picardie et d’Aquitaine, DRAC Île de France, Picardie, Aquitaine, Rhône-Alpes, Domaine départemental de Méréville, Domaine de Degrés, Domaine du Bois des Moutiers, Écoles des Beaux-Arts de Aix-en-Provence, Blois, Bordeaux, Grenoble, Lyon, Paris, Pau, Rueil-Malmaison, Valence, École du Magasin/Grenoble, École du Paysage et Lycée horticole de Blois, Espace Multimédia Gantner/Bourogne, Espace St-Jacques/St-Quentin, Festivals :1er Bal/Blois - Accès/Pau - Les Eclectiques/Blois - Entre Cour et Jardins/Dijon -Les Hivernales d’Avignon - Les Inaccoutumés/Ménagerie de Verre/Paris - Institut français - Jardins privés/Jardins publics (Aldebaran) - Les 4 vents de septembre/Bourg-en-Bresse - Mars attaque/Forbach - Nouvelles Scènes/Dijon - Nov’Art/Bordeaux - Off Limits/Paris, Fondation Beaumarchais/SACD, Fondation Cartier/Paris, Fondation Royaumont, France Culture (ACR), Gaîté Lyrique/Paris, Glassbox, Hôtels qui ont accueilli Chambre, Institut français du Kansaï à Kyoto, 4, Institut français de Bucarest, Institut néerlandais/Paris, Jardin botanique de Montpellier, Jardin zoologique de Lunaret/Montpellier, Laboratoires d’Aubervilliers, MC2 : Grenoble, Ministère de la Culture et de la Communication, DMDTS, Musée de la chasse & de la nature/Paris, Musée de l’Objet/Blois, Musée Hébert/La Tronche, Musée PAB/Alès, Musée d'art de Sion (Valais Suisse), Nouvelle Galerie/Grenoble, Pacifique/Grenoble, Parc Jean-Jacques Rousseau à Ermenonville/CCR, Pépinières pour Jeunes Artistes Européens, Pot au Noir/Rivoiranche, Radio-France/France Culture, Radio Grille Ouverte/Alès, Sèvres Cité de la Céramique, Studio du Moulin de la Pointe/Paris, Silencio/Paris, Subsistances/Lyon, Théâtre de la Bastille/Paris, Théâtre des Bernardines/Marseille, Théâtre Le Cratère/Scène nationale d'Alès, Théâtre La Halle aux Grains/Scène Nationale de Blois, Théâtre l’Ombre qui roule/Paris, Théâtres municipaux de Bourg-en-Bresse, Clermont-Ferrand, Quimper, Saint-Quentin, TNT manufacture de chaussures/Bordeaux, UNITER/Bucarest, Villes de Blois, Grenoble, Laon, Quimper, Rennes et Saint-Quentin.

 

 

BOURSES

Lauréate du programme Hors les Murs de l'Institut français

2004 pour un séjour au Japon.

• Bourse de recherche aux écritures chorégraphiques (DMDTS, ministère de la Culture et de la Communication)
2010/11 pour L'outil hypnotique pour la création, l'enseignement et la transmission avec le Centre National de la Danse.

2005 pour Circles of Moving, Speaking and Writing réunissant un groupe d’artistes autour
de Simone Forti près de Grenoble.
2002 pour Fabrique 1, Bordeaux, plate-forme d’expérimentation

• Rerc (résidence de recherche) du Centre Chorégraphique National de Montpellier, Languedoc Roussillon
2007 pour Feuilleton, en épisodes.

• Fondation Beaumarchais (Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques)
1997 pour Chambre, étapes chorégraphiques en chambres d’hôtel
1992 pour Autoportrait dans la forêt

 

 

FORMATION
1985 Diplôme de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (Scénographie)
Mémoire de fin d’étude : « Lieu chorégraphique, Chorégraphie du lieu ».
• Danse contemporaine
1993 Habilitation à enseigner la danse contemporaine
(ministère de la Culture et de la Francophonie).
• Stages longs :
2004 Déplacements dans le paysage avec Simone Forti
2003 Logomotion–improvisation en danse-récit avec Simone Forti
1998 La composition instantanée – approches et techniques d’improvisation avec Simone Forti, Lisa Nelson, Steve Paxton
1988 François Verret, Anne Koren, technique, improvisation, composition
1987 Danse et Eutonie avec J. Patarozzi, Hans Zullig, Françoise Weidmann, Anne Frémy
• Cours et stages importants :
Thierrry Bae, Arlet Bon (M.Graham), Carolyn Carlson, Lucinda Childs, Hervé Diasnas,
Catherine Diverrès, Bernardo Montet, Irène Hultman, Anne Koren, Min Tanaka,
Jacques Patarozzi, Mark Tompkins (vidéo/danse), François Verret, Hideyuki Yano…
• Hypnose ericksonienne au sein de l’AFHYP (Association Française d’Hypnose, Paris)
2008 formation en tant que formateur en hypnose clinique 1er cycle.
2006 perfectionnement à l’hypnose clinique.
2004-2005 formation en initiation à l’hypnose psychodynamique et à son application en communication.
2000-2003 stages d’auto-hypnose.
• Autres
depuis 1995 Zhineng Qi Gong, Zhou Jing Hong (Paris)
depuis 1988 Tai Chi Chuan avec l’ITCCA (Paris/Grenoble), Thierry BAE et Olivier GELPE.
Flamenco, Kathakali, Kabuki.

 

 

FILMOGRAPHIE
Films réalisés par Catherine Contour
Bois des Moutiers  (en cours)

Plongées réalisé avec Mathieu Bouvier 2014  55'

• Une Plage à Royaumont/film  2012  11'

• Je pars en Chine!  2012  11'

• Constellation  2012  10'  

Une Plage au CRC de Canal+ Rennes  2010   26'

Festina Lente/Rennes  2010   21'

• L'art du repos au bout du plongeoir/nuit  2010   10'
• Pré-manifeste provisoire, Blois 2008   2008   2‘40“
• S.O.S., Dieppe  2007   8‘15“
• Atelier aux Laboratoires d’Aubervilliers/2006  2007  17‘
• Bande-annonces
dans le cadre de la création Feuilleton -en épisodes- Super Production Chorégraphique à Poils  2007
# 1 avec Jennifer Lacey, 12‘23“
# 2 avec Christophe Fiat 8‘49“
# 3 avec Mickaël Phelippeau/Virginie Thomas 8‘
# 4 avec Christine Jouve et ses tortues barbues (en cours)
# 5 avec Laurent Pichaud (en cours)
# 6 avec Benoît Lachambre 45‘
• B-A BLOIS/2007 2007 3‘50“
• Sapinière - Aux héros de la Danse Libre - avec Laurent Pichaud 2007 8‘
• 1er mai 2006 – duos 2006 1‘50“
• Grand Pierre 2006 2‘
• GUI 2006 20‘14“
• L’agonie de la mouche, Circles (Rivoiranches) 2006 5‘
• KOB/2006 – Que fabrique Catherine Contour ? 2006 12‘43“
• Poupées chinoises de Rivoiranche 2005 4’18“
• Poupées japonaises de Rivoiranche 2005 2’34‘‘
• mouche 2004 7’
• Sur autoportrait aux jardins de Barbirey (Atelier de Production de l’école d’arts de Rueil-Malmaison) 2003 55’
• Journal chorégraphique C.C. 1996-97 40’

 

Films réalisés par des témoins invités par C.C.

Une Plage au manoir de Tizé, Une PLage au CRC de Canal+/Rennes, Une Plage au Pont-de-Claix et Une Plage à Royaumont  (en cours)

Une Plage au château de La Roche-Guyon-04/08 2008 6’25’’ par Ramon Diago (invité par Clyde Chabot)
Autoportrait en mouvement au jardin d’Hébert/2008, par Inès Moreno 2008
Rendez-vous 7 h
Rendez-vous 21 h 21 14’
Autoportrait en aveugles/2008 2008
Feuilleton – en épisodes- N°1 par Inès Moreno 2008 35’30’’
• Feuilleton – en épisodes- N°0 par Inès Moreno 2007 36’20’’
• Mushi Kiki par Isabel Claus sur 2 écrans : Plans larges // Plans rapprochés 2007 21’
• Autoportrait à Castrie/2006 2006
• Rendez-vous Orangerie du château (en cours), images Christine Jouve
• Rendez-vous Grand bassin (en cours), images un étudiant des Beaux-Arts
• Conférence-performance aux Beaux-Arts de Paris avec Laurence Louppe (21/10/03), images Nathalie Viot 2003 47’46’’
• Très très bien/Pau par Anne Burgeot 2003 31’
• Autoportrait au love-hôtel Bel Chateau/Kyoto 2000, images Nathalie Viot 2001 26’
• Autoportrait à la Criée/Rennes (dispositif nourriture), images Isabel Claus 2001
• Rendez-vous 05/12/01 – 18h 20’
• Rendez-vous 06/12/01 – 18h 12’
• Rendez-vous 07/12/01 – 20h 11’

 

En co-réalisation avec Anastase Cook:
• Lisbonne, Film super-8 1994 14’
• Danses roumaines, Film super-8 1994 15’
• Les épouvantails/Saint Quentin, Film super-8 1994 6’
• Big Edredon Rouge, Film super-8 1994 7’
• Les épouvantails, Film super-8 1993 43’
• La nonne sanglante, Film 16 mm 1989 26’

 

 

ÉDITIONS – PUBLICATIONS
• Atelier de Création Radiophonique (France Culture 1re diffusion 11-09-2005) Courances – Carte du Tendre peut-être

 

• Catalogue BIennale d'art contemporain de Rennes : Ce qui vient (2010)
• Catalogue Autoportrait à la Criée, réalisé avec Jocelyn Cottencin (La Criée, Rennes 2001)
N° 0 – 2 éditions : avec les graphistes Martin Verdet (TNT 2001) et Jocelyn Cottencin
(TNT, La Criée, Centre d’art contemporain de Rennes, 2002)
Mon corps égal livre-objet d’Agnès Dahan, témoin invitée sur Fabrique 3/2004
Horizontal Project, 5 boîtes à images et matières, réalisées par Agnès Dahan, témoin invitée pour Autoportrait à la Criée/Rennes, dispositif horizontalité, 2002
Polaroid – le 22 mai par Marie Roche (documentation CCN Grenoble 2000)

 

• Dans Extérieur Danse images de la création hors les murs - livre et DVD - (Hors les murs, 2009)

• Dans À la rencontre de la danse contemporaine - Porosités et résistances, éd. par Paule Gioffredi (Paris, L’Harmattan, 2009) pp. 219-233 : Danses symptomatiques. De Magdeleine G. à Catherine Contour. de Céline Eidenbenz.

• Dans le catalogue de l’exposition Ne pas jouer avec des choses mortes de Patricia Brignone (Villa Arson, Les Presses du réel, 2008)
• Dans Poétique de la danse contemporaine – la suite – de Laurence Louppe (Contredanse 2007)
• Dans Les Carnets du Paysage n° 13 et 14 (Actes Sud, 2007)
• Dans Danse(S) Performative(S), Enjeux et développements dans le champ chorégraphique français 1993-2003 de Céline Roux (L’Harmattan, 2007)
• Dans Ménagerie de Verre-Nouvelles pratiques du corps scénique de Patricia Brignone (Al Dante 2006)

 

 

ARTICLES DE PRESSE (SÉLECTION)

• Le Monde, 13/14-04-2014, "Plongée" en hypnose à la Gaîté Lyrique (Rosita Boisseau)
• Libération, 28-08-2012, L'hypnose en marche à Royaumont (Edouard Launet)

• Libération, 24-03-2012, La Gaîté Lyrique entre en transe (Louise Vignaud)

• Ouest-France, 10-06-2010, Le repos ou l'art du voyage organisé au ralenti (Benoît Le Breton)

• Site Mouvement 15-05-2007, Propositions pour habiter un espace, Du sexe des tortues (Gérard Mayen)
• Site Les spectacles vivants au Centre Pompidou, dossier pédagogique. La danse contemporaine, Pour une chorégraphie des regards, Entretien avec Serge Laurent – Un bouleversement des codes
• L’Hérault du jour 16-12-2006, Épisode zéro au zoo (Anne Leray)
• Repères, 03-2005, Incursions hors scènes (Marie Roche) et Partir à la campagne (Marie Glon)
• Site les Subsistances, Lyon 2004, C.C.-Chorégraphe hétérotopique (Emmanuelle Bibard)
• Journal de l’école nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris # 95, Fabrique 3, Ensba, 2004, mon corps = ? (Agnès Dahan)
• Libération, 01-09-2003, Autoportraits grandeur nature (Maïa Bouteillet)
• Le Monde, 26-07-2003, Séduits par le plein air, des chorégraphes sèment leur danse dans les jardins (Catarina Mercuri)
• Art Press n° 281, juil.-août 2002, Danse-photographie, pour une théorie des usages (L.Louppe)
• Art Press n° 276, fév. 2002, Autoportrait à la Criée/Rennes (Laurence Louppe)
• Mouvement n° 19, nov.-dec. 2002, Perpétuelle transformation (Carole Bodin)
• Novart, 2002, Belle du désir (David Kanner)
• Kinem, CND n° 2, 2000-01, État des lieux (Virginie Dupray)
• Funambule n° 3, mars 2001, Chambre
• Sud-Ouest, 14-02-2001, Chorégraphie en chambre (Joël Raffier)
• Mouvement n° 7, fév.-mars 2000, Chambre, l’expérience intérieure (Carole Bodin)
• Art Press n° 21 (spécial), 2000, Des habitants de l’exposition (L. Louppe)
• Art Press, avril 1999, Chambres, sites, etc. (L. Louppe)
• Télérama, 20-02-1999, Le dîner de contemporains (Rosita Boisseau)
• Art Press, sept. 1997, Où ça se passe et comment c’est ? (L. Louppe)

 

 

ARTICLES DE RECHERCHES (PRINCIPAUX)

en chantier...
2009 Céline Eidenbenz, Danses symptomatiques. De Magdeleine G. à Catherine Contour, À la rencontre de la danse contemporaine. Porosités et résistances, éd. par Paule Gioffredi, Paris, L'Harmattan, 2009, pp. 219-233.
2005 Aux confins d’une relation à l’autre, thèse de doctorat.
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UFR d’Arts Plastiques et Sciences de l’art, Mélanie Perrier
2005 De l’espace corporel à l’espace public, thèse de doctorat.
Université Paris 8, DEA en Esthétiques, Sciences, Technologies des art, spécialité : théâtre et danse.
2003 Autoportraits et Très très bien, deux projets artistiques et chorégraphiques nomades, initiés par Catherine Contour.
Université Rennes 2 Haute Bretagne, maîtrise des Sciences et Techniques option Art Contemporain, Maïwenn Grall
2001 Devoir croisé Carole Bodin et Marie Roche autour de Chambre de Catherine Contour.
Université Paris 8, DEA en Esthétiques, Technologies et Créations artistiques;
Département Danse, Les discours critiques en danse, Carole Bodin et Marie Roche
2000 Polaroid : déconstruction d’un attendu chorégraphique
Université Paris 8 - D.E.A. en Esthétiques, Technologies et Créations artistiques, option Études théâtrales et chorégraphiques. Marie Roche
1999 La danse hors la scène : enjeux et études croisées de deux expériences contemporaines.

Université Paris 8, DEA en Esthétiques, Technologies et Créations
artistiques, option Études théâtrales et chorégraphiques. Carole Bodin